La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.

English version
Faire d’un objet connecté le totem d’un couple, sensible et intime… C’est le défi relevé par deux jeunes grenoblois, Marie Poulle et Jean Grégoire, créateurs de la LoveBox. Coup de cœur pour cette startup qui fait du bonheur une priorité. Incubée à la Cité de l’Objet Connecté d’Angers, la jeune entreprise réussit le tour de force de marier technologie et poésie au cœur d’une petite boite en bois. Habillée d’un design super craquant, la seule utilité de la LoveBox est de recevoir les messages d’une personne… celle qui vous aime !

La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.
Jean Grégoire, Ingénieur des Mines et Docteur en Robotique, est l’inventeur de la LoveBox

Je croise le chemin de Marie à l’occasion de l’événement Connect’Nantes dédié aux objets connectés fin octobre. Au milieu des casques de réalité virtuelle, des lunettes connectées et autres solutions high tech, Marie fait un peu figure d’ovni avec le petit cube en bois qu’elle tient entre ses mains. Et pourtant en me rapprochant d’elle, je découvre que cette boite magique, qui semble avoir été façonnée par le menuisier du père noël, est en fait un petit bijou innovant qui permet tout simplement de rester en contact avec son ou sa chéri(e). Je trouve l’idée passionnante d’utiliser la technologie pour renforcer les liens qui nous unissent avec notre moitié. Je propose à Marie de la rencontrer à la Cité de l’Objet Connecté d’Angers où elle développe depuis un an la LoveBox avec son associé Jean. La Cité est un accélérateur d’innovations industrielles qui vient aider des startups à développer leurs produits connectés. Vous y croisez dans un open space en mode co-working des techniciens de bureaux d’études, des prototypeurs dans leur labo de fabrication et évidemment les créateurs de startups qui viennent à Angers bénéficier de ce vivier incroyable d’expertise. Marie est en train d’assembler une nouvelle version du cœur qui se trouve sur la face de la LoveBox.

Une histoire d’amour comme déclencheur

« Le concept est simple. La loveBox est une petite boite à amour que tu offres à ton amoureux(se). La box est connectée au wifi de la maison, tu l’installes où tu veux, sur la table de nuit, dans la salle de bain, la cuisine, là ou ton ou ta chéri(e) aura le plus envie de recevoir des messages d’amour. Pour envoyer les messages, il faut que tu télécharges notre application sur ton téléphone et sur celui de ton ami(e). Depuis l’application, vous serez les seuls au monde à pouvoir envoyer un message sur la LoveBox. Quand le message arrive, le cœur, sur la façade de la box, balance comme un fou et continue de balancer tant que le message n’est pas lu. Pour lire le message, il faut juste ouvrir le couvercle. Le message apparaît de façon magique, tu ne vois pas l’écran, tu vois juste apparaître les lettres blanches qui sortent au travers d’un miroir sans teint. L’idée est que tu oublies complètement qu’il y a de la technologie a l’intérieur, nous allons complètement à contre courant des autres objets connectés qui sont dans des matériaux hyper lisses, qui manquent de sensualité et de charme au toucher notamment… C’est aussi pour ça que la box est en bois. Il fallait que la Love box soit agréable à regarder, c’est avant tout un bel objet. Une fois le message lu… l’expéditeur reçoit une confirmation sur son téléphone via l’application que le message a bien été lu. Pour recevoir un nouveau message, il faut refermer la boite. Le détenteur de la boite peut également interagir en appuyant sur le cœur, cela envoie des cœurs sur le téléphone de son amoureux. »

La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.
LoveBox : Dire je t’aime n’a jamais été aussi tendance, exclusif et romantique !

LoveBox la boite à amour connectée

Tout démarre il y a un peu plus d’un an et demi… Jean est alors ingénieur des Mines, Doctorat de robotique en poche, il souhaite effectuer six mois de résidence artistique à la Casemate, un FabLab à Grenoble. « Jean veut manipuler, bricoler la matière, laisser libre cours à son imagination et surtout réaliser des prototypes de ses créations. Il va fabriquer pas mal de robots, décalés et originaux, mais se voit proposer en parallèle une opportunité de faire un Post Doctorat au Massachussets Institute of Technology de Boston. Il accepte et invente la LoveBox pour sa chérie afin de lui envoyer des messages romantiques et qu’elle puisse avoir un objet près d’elle qui matérialise de façon chaleureuse leur relation. Il a acheté du bois, fait une découpe laser au Fab Lab, puis réalise le prototypage de sa première LoveBox. Je l’appelle la LoveBox Frankenstein car elle avait une tête un peu geek avec ses coutures apparentes et son allure de château fort. Le tout est bricolé avec une carte wifi et une carte Arduino qui permettent de prototyper très facilement l’objet. A l’époque Jean allait sur un site Internet qu’il avait lui même codé pour envoyer les messages. » Avant son départ pour Boston, Jean expose ses robots à la Casemate et c’est à cette occasion qu’il rencontre Marie. « J’y vais le dernier jour de l’expo un peu par hasard avec mon copain et je rencontre Jean. Il me présente la LoveBox et m’explique qu’il hésite à lancer un kickstarter tellement la LoveBox est demandée. Je trouve le concept top, transmettre de l’amour de façon très simple et intuitive, c’est génial. Je repars de l’expo en me disant que j’ai envie de monter ce projet avec Jean… Une sorte de coup de foudre entrepreneurial ! Je suis alors tout juste en poste chez Cowork, un espace de coworking à Grenoble, et propose à Jean de venir présenter la LoveBox lors d’un apéropitch où 100 personnes sont présentes pour faire un feed back en live. C’est un vrai coup de pouce pour venir tester la viabilité du projet devant un public ».

Parler d’amour vous fait rencontrer des gens incroyables

Le pitch de Jean est un franc succès et va leur permettre de faire une « première » très belle rencontre. « Il se trouve qu’un grand entrepreneur grenoblois assiste à la présentation de Jean. Sam Guilaumé, co-fondateur de Movea, startup issue du Commissariat à l’Energie Atomique, va à la rencontre de Jean et lui propose de mentorer son projet de façon totalement désintéressée. Il est en train de monter une Fédération des Entrepreneurs Engagés. Il se trouve que Sam est angevin et nous met en relation avec la Cité de l’Objet Connecté à Angers. Nous avons la chance de décrocher la bourse French Tech de la BPI (30.000 €) qui nous permet de financer l’accompagnement de la Cité. Nous démarrons notre incubation il y a tout juste un an. Heureusement que nos chemins se sont croisés avec la Cité. Nous sommes allés dix fois plus vite grâce à l’accélérateur angevin. Nous avions alors nos jobs respectifs à temps plein avec Jean et en parallèle nous bossions sur la LoveBox. Ce n’était pas simple pour moi, Jean était à Boston et je ne suis pas l’experte technique du duo. Nous sommes vraiment épaulés par la Cité. Nous avons un référent, Laurent Aguenier, qui s’assure du bon déroulement de l’ingénierie du projet. Il a de vraies compétences techniques qui nous ont beaucoup aidé… On faisait beaucoup de Skype au 1er semestre 2016, maintenant qu’avec Jean nous nous consacrons à 100% sur LoveBox, nous venons plus souvent sur Angers. Nous sommes abonnés aux bus de nuit Grenoble-Angers et ça nous permet de travailler dès 8h du matin avec les bureaux d’étude en mécanique (Hubert Chevalier) et en électronique (SNOC) résidents de la cité. Ces experts nous ont aidé à passer de notre Box Frankenstein réalisée en fablab à la dernière version que nous sortons pour Noël. C’est un accompagnement de dingue en conseil, en accompagnement technique jusqu’à la production de ta première série. Ils sont capables de produire jusqu’à 10000 pièces. »

La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.
Marie Poulle présente la LoveBox à la Cité de l’Objet Connecté

L’autre incroyable talent de la Cité est l’accélérateur de visibilité qu’elle propose. « L’effet réseau est incroyable. Corine Busson-Benhammou, Responsable communication marketing de la Cité, nous a mis en relation avec des relais fort de croissance pour la LoveBox. Nous avons eu la chance de rencontrer Eric Carreel, PDG de Withings, entreprise spécialisée dans l’objet connecté, qui vient de nous permettre d’obtenir un écran idéal pour le développement de notre projet. Corine nous a également mis en relation avec le PDG du Consumer Electronic Show de Las Vegas, grand messe internationale de l’objet connecté. Nous allons participer à l’édition 2017 avec notre LoveBox. La Cité est un gage de sérieux pour les investisseurs. C’est rassurant et important pour le développement de l’entreprise. » Dernière rencontre magique en date, le design. « Sur le salon Viva Technology en juin à Paris, nous rencontrons le designer Xavier Houy (Sen.se, Phonotonic…) qui est séduit par notre projet. Xavier a adouci la LoveBox, il a rendu son utilisation plus intuitive, l’a rendue plus sensible et a amélioré la place du cœur au sein de l’objet. C’est incroyable d’avoir cette signature design sur notre LoveBox qui sort à Noël. Il a une belle sensibilité vis à vis de l’objet doublée d’une vraie compétence technique. Cela nous permet d’avoir un objet bien pensé techniquement. »

Depuis le mois de septembre, Marie et Jean associent les amoureux au développement de leur LoveBox. « 40 lovebox sont testées par des utilisateurs ayant été sélectionnés… on les appelle les amoureux testeurs. Ils nous font un retour d’expérience. C’est génial de lire leur feed back enthousiaste avec plein de remarques et de petites idées que tu ne peux pas avoir de ton côté quand tu as la tête dans le guidon. Ce sont nos premiers ambassadeurs, c’est précieux ! La LoveBox a un usage hyper simple, c’est facile de se l’approprier. Le but est de réaliser un objet qui ne serve qu’à envoyer de l’amour… On ne veut pas en faire un objet d’efficacité ou de communication avec 10000 fonctionnalités. Le message doit rester clair. » Mon entretien avec Marie se termine et je veux ma LoveBox lol

www.lovebox.love

Social Media = facebookTwitter & Instagram !

————————————————————————————-

Make a connected object in love couple’s totem, sensitive and intimate… This is the challenge two young French people from Grenoble, Marie Poulle and Jean Grégoire, face by creating their LoveBox. This startup makes happiness a priority. Incubated at the French industrial innovation accelerator « La Cité de l’Objet Connecté » in Angers, the young company marry technology and poetry in a small wooden box. Wearing a super cute design, the only use of the LoveBox is to receive messages from one person… The one who loves you!

La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.

I crossed paths with Marie at Nantes’Connect, an event dedicated to IOT last month. Amid virtual reality headsets, connected glasses and other high tech solutions, Marie looked like an UFO figure with her small wooden cube she was holding in her hands. But few seconds after I came to her, I discovered that this magic box, which appears to have been shaped by Santa Claus carpenter, is actually a small innovative gem that just makes keeping in touch with your beloved. I think fascinating is the idea of using technology to strengthen the ties that bind us with our beloved half. Few days later I meet Marie at La Cité de l’Objet Connecté where she’s been developing for a year the LoveBox with her Associate partner Jean. The Cité is an industrial innovation accelerator that helps startups make grow their connected products. You are in an open space place feeling easily co-working spirit with technical experts, prototyping ones in their lab and of course startupers who come in Angers to benefit from this incredible pool of expertise. When I arrive, Marie is designing a new version of the heart on the face of the Lovebox.

Love story as a starter

La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.
Jean Grégoire, Ingénieur des Mines et Docteur en Robotique, est l’inventeur de la Lovebox

« Concept is simple. The Lovebox is a small box that you offer to your lover. The box is connected to the wifi in the house, you put it wherever you want, on bedside table, in the bathroom, the kitchen, where your partner will most want to receive your love messages. To send messages, you have to download our app on your phones. From the app, you will be the only ones in the world to send a message on your Lovebox. When the message arrives, the heart, on the front of the box, moves like crazy and continues to swing until the message is not read. To read the message, you just open the lid. The message appears magically, you do not see the screen, you see just appear white letters that come through a two-way mirror. The idea is that you forget completely that there is technology inside, we go completely against the grain of other connected objects that are in hyper smooth, lacking charm and sensuality… this is also why the box is wooden. It was necessary that the LoveBox is fun to watch, it is above all a beautiful object. Once the message has been read… the sender receives a confirmation on his phone via the application. To receive a new message, you have to close the box. The owner of the box can also interact by pressing the heart, it sends hearts on the phone of his or her lover. »

LoveBox connected box to say I love you

Everything started a year and a half ago… Jean, Mines Engineer with a Robotics PhD, wants to perform six months of artistic residence at the Casemate, a FabLab in Grenoble. « Jean wants to manipulate, tinker material, give free rein to his imagination and above all make prototypes of his creations. He will design a lot of robots, funny and original, but he also has the opportunity to do a Post Doctorate at the Massachusetts Institute of Technology in Boston. He accepts and invents for his beloved a LoveBox to send her romantic messages on an object that materializes their love relationship. He bought some wood, made a laser cutting at the Fab Lab, and realized himself the prototype of his first LoveBox. I call it the Frankenstein Lovebox because it was a little geek with exposed seams and the shape of a medieval castle. Everything was tinkered with a wireless card and an Arduino one that could easily make the prototyped object. At the time Jean was using a website that he had himself coded. » Before leaving to Boston, Jean exposed his robots at the Casemate and then met Marie. « I go on the last day of the exhibition by chance with my boyfriend and I met Jean. He introduced me to the Lovebox and explained that he wanted to launch a kickstarter campaign as the LoveBox was really requested. I find the concept cool, send love through an exclusive and very simple way, it’s great. I’m leaving the show, saying to my boyfriend I wanted to set up this project with Jean… A kind of entrepreneurial love at first sight ! I then just started a new job at Cowork, a coworking place in Grenoble, and offered Jean to come and present the LoveBox during an aperopitch where 100 people make live feed back. This is a real boost to come and test the viability of a project to an audience. »

Love make you meet amazing people

La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.
LoveBox le nouveau totem de l’amour entre deux personnes qui se le disent… entre technologie et poésie.

The speech of Jean is a great success and allow them to make a « first » very good meeting. « A great entrepreneur from Grenoble attends the presentation. Sam Guilaumé, co-founder of Movea, a startup from the French Alternative Energies and Atomic Energy commission, comes to meet Jean and offered him to coach his project. He was launching a Federation with other Entrepreneurs in Grenoble to help startupers. Sam is from Angers French region and connected us with the La Cité de l’Objet Connecté. We also had the chance to win the French Tech award from BPI (30,000 €) which allowed us to finance the support of La Cité. We started incubation one year ago. Fortunately, our paths crossed with La Cité. We went ten times faster with the accelerator. We then had our respective full time jobs with Jean and in parallel we were working on the LoveBox. It was not easy for me, Jean was in Boston and I am not the technical expert of the team. We are really supported by La Cité. We have a global coach, Laurent Aguenier, which ensures the smooth running of the engineering project. He has a real expertise that helps us a lot… It was a lot of Skype beginning of 2016, now we are fully dedicated to the LoveBox with Jean, we come to Angers. We are the most frequent users of night buses doing Grenoble-Angers. That allows us to work from 8am with mechanical engineering firm (Hubert Chevalier) and an electronics one (SNOC) expert resident at La Cité. These experts helps us to design the latest LoveBox version we’ll launch for Christmas. It’s an amazing consulting help, technical support until the production of your first set. They are able to produce up to 10,000 pieces of your product. »

The other incredible gift from La Cité is that it boosts startups visibility. « The network effect is amazing. Corine Busson-Benhammou, marketing communication manager of La Cité, put us in touch with strong growth relay for LoveBox. We had the chance to meet Eric Carreel, CEO of Withings (an IOT company), who allowed us to get the best screen we could expect for the development of our project. Corine also put us in touch with the Consumer Electronic Show CEO in Las Vegas, international trade fair of IOT. We will participate in the 2017 edition with our Lovebox. La Cité is a guarantee of seriousness for investors. It’s good and important for the development of your company. » Last magical meeting… « On Viva Technology fair last June in Paris, we met designer Xavier Houy (Sen.se, Phonotonic) who is seduced by our project. Xavier has softened the LoveBox, brought an effective sensitive and  intuitive use and improved the heart on the box. It’s amazing to have this design signature on our LoveBox coming out for Christmas. It has a beautiful sensitivity with a real technical competence. This allows us to have a totally well thought object. »

La startup LoveBox a été créée par Jean Grégoire et Marie Poulle avec un objectif unique, permettre aux amoureux de s'envoyer des messages d'amour via une petite boite en bois, douce et design, qui n'appartient qu'à eux. Incubée à la Cité de l'Objet Connecté à Angers et aidée via le label French Tech, LoveBox est une petite boite à amour connectée.
Marie Poulle présente la LoveBox à la Cité de l’Objet Connecté

Since September, Marie and Jean make co-creation with lovers to develop the best LoveBox. « 40 Lovebox are tested by selected users… We call them the testers lovers ! They give us useful feedback. It’s great to read their enthusiastic quotes with lots of notes and small ideas that you can not have on your side when are totally in the project. These lovers are our first ambassadors, that’s precious ! The LoveBox has a very simple use, it’s easy to get it. It just offers you the possibilty to send your love… We do not want to make it a subject of efficiency or communication with 10000 features. The message must remain clear. » My interview with Marie ends and I want my LoveBox lol

www.lovebox.love

Social Media = facebookTwitter & Instagram !

Vous aimerez peut-être aussi

2 comments

Répondre

Merci pour cet article… notre planète a en effet qu’on se dise beaucoup plus souvent je t’aime !

Répondre

Oui Leana, la LoveBox est une belle manière de rester connecté avec la personne qui t’est chère. Je te remercie pour ton message.

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *